Restrictions de voyage vers les États-Unis

restrictions de voyage covid-19

L’épidémie de coronavirus gagne du terrain et vient d’être classée en pandémie par l’OMS. Dans la foulée, les Etats-Unis d’Amérique ont établi des restrictions assez drastiques sur les voyages à destination des USA. Découvrez le détail de ces mesures, à qui elles s’appliquent et comment anticiper sur vos prochains voyages.

Restrictions de voyage aux USA en raison du coronavirus

Avec la découverte de nombreux cas de personnes infectées par le Covid-19 sur le sol américain il fallait s’attendre à des mesures de protection. Celles-ci ont été décrétées par le président des USA, Donald Trump, dans un discours à la nation.

La décision a été prise d’interdire l’entrée des Etats-Unis aux personnes ayant séjourné au cours des 14 derniers jours dans l’un des 26 pays européens de l’espace Schengen dont la France, l’Italie ou encore l’Allemagne. L’interdiction d’entrée vaut pour 30 jours depuis le Vendredi 13 Mars à minuit.

Les pays suivants sont donc concernés :

  • Allemagne
  • Autriche
  • Belgique
  • Danemark
  • Espagne
  • Estonie
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Hongrie
  • Islande (hors UE)
  • Italie
  • Lettonie
  • Liechtenstein (hors UE)
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Malte
  • Norvège (hors UE)
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • République tchèque
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Suède
  • Suisse (hors UE)

Dans un premier temps, le Royaume-Uni n’était pas concerné par cette interdiction mais depuis mardi, il a été ajouté (avec l’Irlande) à la liste des pays exclus.

En revanche, les pays extérieurs à la zone comme la Croatie, Chypre, la Roumanie ou encore la Bulgarie, qui ont déclaré des cas de contamination, ne sont pas concernés par la restriction d’entrée aux USA. Mais il faut être prudent, car cette liste peut évoluer de jour en jour et avoir de nouveaux pays inclus. Il est donc recommandé de consulter les sites officiels comme ceux des différentes ambassades des USA dans divers pays.

Ces restrictions concernant l’Europe viennent s’ajouter à celles déjà établies auparavant. En effet, une restriction de voyage à destination des USA est déjà en place pour les personnes ayants séjournées en Chine, Macao, Hong Kong ou l’Iran. Là aussi ces restrictions de voyage aux Etats-Unis sont évolutives au fil de la situation et peuvent concerner de nouveaux pays en cas d’aggravation de la crise sanitaire. iI est donc recommandé de vérifier les pays interdits de voyage vers les Etats-Unis avant d’entamer un voyage !

Quelles sont les exceptions à ce bannissement ?

Il y a bien-sûr des exceptions à cette régle. Tout d’abord, les citoyens américains ne sont pas concernés par cette interdiction et peuvent rentrer chez eux à tout moment.

Les titulaires d’une « Green Card » (attribuée aux résidents permanents légaux) sont exemptés, mais ils seront autorisés à entrer sur le territoire dans un nombre limité d’aéroports et devront être examinés avant de quitter la zone d’arrivée.

Les membres d’équipage aérien ou maritime (visa D) ainsi que tout invité du gouvernement américain pour discuter de la situation ou jugé « dans l’intérêt national » peuvent aussi se rendre aux Etats-Unis. Les fonctionnaires d’un gouvernement étranger et leur famille proche (visa C3) sont aussi exemptés de cette règle et peuvent voyager vers les USA.

Voici, la liste des visas qui donnent droit à entrer aux USA sans aucun problème pendant l’interdiction : A-1, A-2, C-2, C-3, G-1, G-2, G-3, G-4, NATO-1 à NATO-4 et NATO-6.

Que faire si vous prévoyez un voyage vers les Etats-Unis ?

Si votre voyage était prévu pendant la période d’interdiction, il faut bien sûr se tourner vers votre voyagiste, votre compagnie aérienne ou vos assurances pour annuler votre vol et vos réservations et vous faire rembourser ou encore prévoir un départ à une date ultérieure. L’affectation sur votre voyage du covid-19 est inévitable et vous ne pouvez que vous conformer aux règles établies.

Si votre voyage est prévu plus tard, il est difficile de prévoir un pronostic de prolongation ou pas de cette interdiction. mais il est envisageable qu’elle soit , à minima, prolongée de quelques semaines. Si le voyage que vous aviez prévu est bien plus tard, soyez patient et attendez de voir comment la situation évolue avant de prendre une décision.

Si vous avez fait une demande d’ESTA elle sera traitée de la même manière qu’en période normale. Et si vous avez déjà votre visa ESTA, celui-ci est valable pendant deux ans : gardez-le et il vous servira pour un voyage ultérieur quand la situation sera rentrée dans l’ordre. Dès la fin de la pandémie de Covid-19, l’ESTA sera votre meilleur allié pour voyager sereinement !

En utilisant notre site Web, vous acceptez notre politique de cookies. Cliquez ici, pour en savoir plus. Je suis d'accord