Nouvelles exigences des Etats-Unis envers les pays du programme ESTA

Nouvelles exigences des Etats-Unis envers les pays du programme ESTA

Après les récents attentats de New-York, les Etats-Unis ont annoncé de nouvelles dispositions à l’égard des personnes qui utilisent la visa ESTA pour voyager aux USA. Le règlement ne change pas fondamentalement mais la sélection des personnes devra être faite de manière plus complète et rigoureuse.

Ceci va renforcer non seulement la sélection des personnes mais aussi les contrôles au moment de l’embarquement à bord des avions.

Le programme d’exemption de visa

Le système ESTA a été mis en place en 2009. Il est disponible pour 38 pays qui ont des accords avec les Etats-Unis. C’est en fait un programme d’exemption qui permet une alternative à un visa de voyage standard pour les visiteurs aux Etats-Unis. Lorsque vous prévoyez un voyage touristique ou un voyage d’affaires aux États-Unis, il vous suffit de demander un ESTA avant de partir. Celui-ci, une fois accepté, vous permettra pendant 2 ans de faire autant de séjours que vous souhaitez, d’une durée de moins de 90 jours sur le sol américain.

Pour bénéficier de l’ESTA il suffit de posséder un passeport biométrique valide, de faire un voyage à but touristique ou d’affaires, à des fins médicales ou pour un transit et de remplir un questionnaire de sécurité.

C’est une procédure très simple et rapide. Mais les USA veulent dorénavant durcir la l’admissibilité à l’ESTA pour des raisons de sécurité.

Des nouvelles mesures de sécurité

Le Département des États-Unis du Homeland Security a annoncé des mesures visant à renforcer les contrôles de sécurité pour les visiteurs en provenance d’Europe et d’autres pays qui ne nécessitent pas de visa pour entrer dans le pays pendant une période de temps limitée.

La décision prendra effet « immédiatement » et aura une incidence sur les visiteurs sous réserve de dispense de visa du programme ESTA qui permet aux citoyens de 38 pays, de voyager aux États-Unis sans visa pour une période maximale de 90 jours.

Chaque pays devra fournir des informations supplémentaires détaillées sur les voyageurs et une campagne d’information devrait être lancée afin de rappeler les droits et devoirs des personnes qui bénéficient de cette exemption. On peut s’attendre par exemple que l’analyse du casier judiciaire à l’entrée des Etats-Unis soit renforcée de manière importante et que l’historique de voyage des personnes soit regardé de près.

Des contrôles renforcés aux aéroports

Les compagnies comme Air France ont annoncé avoir été prévenu que du personnel serait formé pour poser des questions à l’embarquement et éventuellement détecter des personnes à risques. La nature et l’étendue des questions posées n’ont pas été révélées par la compagnie mais ceci devrait venir en complément des questions posées aux portes d’embarquement et devrait se tenir au moment de l’enregistrement des bagages.

Cette procédure aura certainement pour but de rappeler les règles de l’ESTA et notamment dissuader les personnes qui essayent de se servir de l’ESTA comme tremplin vers une immigration illégale vers les USA. Il est possible aussi que des questions soit posées pour vérifier des éléments comme la destination finale, le mode d’hébergement, le programme de voyage prévu…etc.

Ces nouvelles mesures de sécurité ne devraient pas changer beaucoup de choses pour la plupart des gens qui utilisent le programme ESTA conformément à la réglementation. Ceci devrait certainement rajouter quelques questions complémentaires de sécurité au formulaire ESTA. Mais on peut penser que cela va inévitablement augmenter le taux d’ESTA non autorisé. Mais pas de panique ! Si vous prévoyez un voyage tout à fait normal aux USA et que vous remplissez les conditions, tout devrait bien se passer et vous devriez recevoir rapidement votre ESTA pour visiter les Etats-Unis !